mardi, décembre 14 2010

Vue sur le Puy de Dome couvert de neige

P1020165.jpg

P1020163.jpg



Malintrat se réveille



par un petit matin glacé



Le Puy-de-Dome, au loin, étincelle



Au sol, traces de pattes légères et ébouriffées

lundi, avril 26 2010

Un wiki public hébergé par la ville de Clermont Ferrand

C'est par Emilie Ogez (xwiki), elle-même en relai de lamontagne.fr que j'ai découvert ce matin l'ouverture d'un "wiki" de consultation pour le futur aménagement de la place du Mazet.

Dixit lamontagne.fr:

Les administrés de Clermont-Ferrand proposent depuis peu aux internautes (en particulier les internautes Clermontois, puisqu'ils sont les premiers concernés) de proposer des projets d'aménagement pour la place du Mazet.

Un projet qui a pour but de donner la parole aux Clermontois et de les impliquer davantage.

L'article de lamontagne.fr : http://twurl.nl/38jbmu

Le wiki concernant la place du Mazet : http://www.clermont-ferrand.fr/mazet/index.php/Accueil


Wiki ville de Clermont Fd Mazet

Je viens de le visiter rapidemment et je suis ravie. Tout d'abord, le wiki tourne sous MediaWikile logiciel utilisé par Wikipedia), dont l'interface a été très agréablement relookée aux couleurs de la ville et surtout simplifiée pour l'utilisateur. Tout au plus pourrait-on se plaindre de ce que la barre d'édition soit un peu minimaliste (impossible de faire des listes ou des titres). Les utilisateurs avancés de mediawiki ne seront pas troublés, mais les nouveaux utilisateurs risquent d'être un peu étonnés de ses limitations.

La page d'accueil est certes protégée (ce qui est tout à fait raisonnable), en revanche, le reste du wiki est ouvert à partir du moment où un compte a été créé (seules entrées obligatoires, "nom d'utilisateur" et "mot de passe"). Le log des modifications récentes n'a pas été discrètement caché (comme cela se produit parfois malheureusement). Donc bien.

Du côté noir de la force, une petite boulette fonctionnelle: l'utilisateur lambda n'a pas le droit de créer de nouvelles pages.... Dans l'espace rédactionnel "principal", ce n'est pas forcément dramatique. En revanche, ne pas pouvoir "ajouter de commentaires" car l'on est pas autorisé à créer une page de discussion, c'est un peu couillon quand même.... Mais bon, ce n'est qu'erreur de jeunesse. Souhaitons bonne vie à ce joli nouveau wiki !

lundi, mars 16 2009

Riom, l'Auvergne et la fibre optique

Cela devrait être un post sérieux, sur la problématique des Riomois, privés de la fibre optique...

Mais les choses dérapent tout le temps...

Blague envoyé par un auvergnat de ma connaissance...

Dans le cadre de fouilles dans le sous-sol Russe jusqu'à 100m de profondeur, les scientifiques russes ont trouvé des vestiges de fil de cuivre qui datait d'environ 1000 ans. Par provocation les Russes en ont conclu publiquement que leurs ancêtres disposaient déjà il y a 1000 ans d'un réseau de téléphone en fil de cuivre.

Les Américains, pour faire bonne mesure, ont également procédé à des fouilles dans leur sous-sol jusqu'à une profondeur de 200m. Ils y ont trouvé des restes de fibre de verre. Il s'est avéré qu'elles avaient environ 2000 ans. Ils en ont conclu que leurs ancêtres disposaient déjà il y a 2000 ans d'un réseau de fibre de verre numérique. Et cela, 1000 ans avant les Russes !

Une semaine plus tard, à AMBERT , dans le Puy de Dôme (63), on a publié le communiqué suivant : "Suite à des fouilles dans le sous-sol d'un village, jusqu'à une profondeur de 500m, les scientifiques Auvergnats n'ont rien trouvé du tout".. Ils en conclurent que les Anciens Auvergnats disposaient déjà il y a 5000 ans d'un réseau Wifi.

Ce n'est qu'un peu plus tard que Dieu inventa la vigne, la potée auvergnate, le fromage et la chasse aux sangliers afin d'éviter que les Auvergnats ne deviennent les maîtres du monde...

Fin 2008, toute l'Auvergne en haut débit

vendredi, mars 6 2009

Auvergne: seule région dont la DGF soit en baisse cette année

Hier soir, réunion de travail à la mairie de Malintrat. Parmi l'ordre du jour, protester (on ne parlera pas de pétition dans ce cas là) contre la dotation globale de fonctionnement 2009 de la région Auvergne. Et bien sûr, d'un seul homme, le conseil est d'accord pour protester. Pour ma part, je me suis penchée sur les chiffres.

L'Auvergne est la seule région de France à voir cette année sa DGF diminuer. TOUTES les autres régions de France augmentent, avec des chiffres variant entre 1,68 et 10,59%. J'ai noté quelques chiffres à la volée.

  • Auvergne: - 2,26 %
  • Ile de France: 1,68 %
  • Martinique: 4,54 %
  • Aquitaine: 6,76 %
  • Réunion: 7,44 %
  • Corse: 7,68 %
  • Guyane: 10,59 %

Il n'est aucunement question de critiquer l'augmentation massive des dotations pour les domtom. Par contre, on peut s'interroger sur le fait que cette année, toutes les régions voient leur budget augmenter; sauf l'Auvergne. Il y a quand même de quoi s'étonner. Voire de lancer une protestation officielle.

Il est intéressant de consulter cependant le document http://www.auvergne.org/public/upload/files/Panorama-Region-Auvergne-crise%20economique-financiere.pdf écrit par Jean-Marin Serre en février 2009. L'étude, très complète, souligne que "la région Auvergne apparaît globalement aussi touchée que la moyenne nationale, mais de façon inégale selon les départements et les caractéristiques des structures productives."

On peut retrouver la raison de cette baisse de la DGF sur le site du Senat.

A la question "Mme Michèle André attire l'attention de M. le ministre du budget, des comptes publics et de la fonction publique sur la disparition de la dotation de péréquation que subit la région Auvergne pour la première fois depuis 1992 date de la mise en place de ce dispositif. "

Pour l'essentiel, la réponse est

"...sont bénéficiaires de la dotation de péréquation les régions dont le potentiel fiscal par habitant est inférieur d'au moins 15 % au potentiel fiscal moyen par habitant de l'ensemble des régions. Depuis plusieurs années, la région Auvergne oscille autour du seuil d'éligibilité à la péréquation régionale. En 2008, avec un potentiel fiscal de 92,04 EUR par habitant, la région Auvergne est passée au-delà du seuil d'éligibilité à la péréquation régionale de 91,12 EUR par habitant (correspondant à 85 % du potentiel fiscal moyen de l'ensemble des régions, égal à 107,20 EUR/hab. en 2008)"

En substance, la baisse de la DGF est du à l'augmentation de la richesse de la région (ce qui est plutôt une bonne nouvelle :-)).

En écoutant les ronchonnements des élus, j'ai quand même regardé la colonne "DGF/hab" présente sur le fichier excel en circulation. Résultat

  • Limousin : 159 euros/hb (valeur max)
  • Corse: 116
  • Picardie: 116
  • Auvergne: 107,36
  • Pratiquement toutes les régions: dans les 90
  • Guadeloupe: 37
  • Guyane: 24
  • Martinique: 53
  • Réunion: 35

Donc, on peut toujours ronchonner, mais la décision ne semble pas si choquante que cela sur le papier.

Maintenant, j'aimerais quand même bien savoir s'il existe un rapport entre cette diminution de la DGF et la proposition (apparemment) par le comité Balladur de fusionner la région Rhône-Alpes et la région Auvergne. Les réactions des présidents des régions concernées ne se sont pas faîtes attendre tout comme celle de Brice Hortefeux (NON franc et massif).

J'aime bien à ce sujet le rapport sur le sujet sur Cyberbougnat, qui souligne le fait que l'Auvergne est une des rares régions qui ait dans l'esprit des français une véritable identité culturelle. Inutile, pour faire connaître l'Auvergne de faire un "bienvenu chez les Chtis", ni un WikiPicardia (dont un des objectifs est clairement de créer une identité à une région peu identifiée).

Pour moi qui ait vécu 20 ans en région Rhône-Alpes (région de Grenoble) et maintenant 11 en Auvergne, la réponse intuitive est "fusionner ces deux régions ? Quelle idée saugrenue".

mercredi, juillet 30 2008

Bénévolat menacé par l'URSSAF

Je viens de lire un article assez curieux sur cyberbougnat. Selon cet article, l'URSSAF essayerait de requalifier les bénévoles du Festival du Court Métrage de Clermont Ferrand en salariés.

Lire la suite...

samedi, mai 31 2008

Piochons ensemble

Et relayons...

http://www.faisonsbougerleslignes.com/: ensemble, attirons le TGV sur le territoire auvergnat !

lundi, mars 10 2008

Election de la totalité d'une liste électorale SAUF de la tête de liste...

Il est minuit passé, et je suis rentrée un petit moment à la maison, me faire un café. J'ai fuit le préau abritant le dépouillement des élections municipales (et cantonales, mais celles-ci, tout le monde s'en moque. Le dépouillement cantonal est fini depuis longtemps, la commune a voté socialiste et je ne connais même pas le nom du représentant socialiste...).

C'était la première fois que je participais réellement à une élection à l'échelle de la commune. Passé le plaisir de faire émarger environ 200 votants ce matin, j'essaye de rester éveillée pendant le pénible dépouillement des bulletins. Le système de panachage et surtout la possibilité de rajouter manuellement d'autres habitants de la commune, non candidats, se révèle douloureux. D'autant que les règles de dépouillement ne permettent pas vraiment de remplacer les povres responsables du dépouillement, qui après avoir passé une bonne partie de la journée à tenir les bureaux de vote, s'amusent maintenant à ajouter des batonnets en face d'une cinquantaine de noms. 6 heures à dépiauter des bulletins et à recopier à la main les noms fantaisistes de candidats agés de 96 ans, à moitié séniles... bof bof bof.

L'équipe vient d'entamer l'ouverture du 5ème lot. Il reste un petit sixième, 522 votes au total. On y est presque. Petite satisfaction personnelle, je suis d'ors et déjà élue, puisqu'ayant déjà dépassé les 262 votes me permettant d'atteindre les 50% d'approbation.

Je suis tout de même bien embarassée. La totalité de ma liste est d'ors et déjà élue... sauf notre tête de liste, notre leader, celui que nous avions choisi comme futur maire (et qui est déjà fort d'une expérience de 2 mandats en tant que maire de la commune). Certes, il sera proposé à nouveau au deuxième tour, mais il est en ballotage défavorable avec un candidat indépendant.

Pourquoi ? parce qu'il a osé fricoter avec un jeune... bon, on passe sur l'histoire... mais une fois encore, je reste perplexe devant la sagesse populaire consistant à élire la totalité d'une liste sauf celui qui était prévu comme maire. Concrètement, cela veut dire une perte énorme d'historique et d'expérience, un groupe de personnes majoritairement débutantes en terme de gestion communale, et ... pas de leader. Christian souhaitait que je m'implique sur les relations avec le Grand Clermont, et était la personne responsable de ces relations les années passées. Il semblait envisager de me "coacher" pour pouvoir ensuite me déléguer en partie cette responsabilité. Donc concrètement... sans lui... le passage de l'expérience, ça se passera comment ?

mardi, février 26 2008

L'ouverture de Prizee Café à Cournon

Un des gros challenges des vacances est d'occuper trois enfants de classes d'âge différentes: 11 ans, 9 ans et 2 ans. Après un passage (salissant) dans les grottes de bitume situées près de Pontduchateau, j'ai baissé les bras devant l'option Laser Game (il faut des équipes de 6 joueurs... je n'ai QUE trois enfants, exit Laser Game). La Fête forraine est une option, à condition de pouvoir prêter le plus jeune à une bonne âme. Le plateau de Gergovie est toujours une valeur sûre pour un picnic et un match de foot quand le temps est au beau. La neige a disparu des monts auvergnats, sous les coups de boutoir du réchauffement global, donc la valeur ski est en chute libre. Hmmm, la piscine est une bonne option également, à condition que l'ambiance ne soit pas aux rhumes et gastro.

Et puis, j'ai trouvé il y a quelques jours dans ma boite aux lettres, une invitation pour l'ouverture (et les 15 jours qui suivent) du premier Café Prizee. Pour ceux qui ne connaissent pas Prizee, c'est le célèbre site de jeux en ligne, n°1 en France. C'est aussi une société auvergnate dont j'ai rencontré le boss sur un plateau de télé local il y a un an (d'où l'ajout dans la base de données me permettant d'être informée de l'ouverture...). Prizee, pour une fana d'internet, c'est un fabuleux concept économique, l'achat de packs permettant de jouer à un nombre x de parties (chaque partie pouvant rapporter des cadeaux... ou de nouvelles parties gratuites). Pour une mère de famille... c'est une sorte de petit cauchemard :-) "quoi, il y a encore une promo sur le 10-packs ? et alors ?"

Bref, Prizee vient de commencer un nouveau concept, le restaurant-cybercafé-espace enfant. Installé dans un joli batiment rond, juste derrière le Zénith, c'est un espace super lumineux, aux couleurs pétantes de Prizee, décoré des petits personnages Bubulle, Toudou, Diabolo... avec des effets lumineux, une piscine à boule/toboggan, des consoles, une trentaine d'ordi connectés à internet pour 2,40 euros de l'heure, un bar sandwicherie, un resto, le tout adapté à la fois aux adultes et aux gamins. TROP COOL.

La carte m'a réjouie. Une sorte de carte fast-food, mais bourrée de plats diététiques en plus des burgers (poissons, soupes). Des plats tout bêtes cotoient les plats plus sophistiqués (si, l'oeuf coque !). Une attention particulière apportée à l'aspect visuel des plats (même la purée jambon se pare comme une reine). Et puis surtout, un côté gustatif assez "particulier" puisque la carte fait belle place aux mets favoris des gamins, revisités grande cuisine. Kiri, babybel, nutella etc... se mèlent avec bonheur avec ingrédients tout simples... pour un résultat franchement alléchant (quoique la crème brulée au nutella ne m'ait pas vraiment emballée). Si c'était pas clair, les gamins et moi étions ravis de notre visite.

Les favoris

William (en ressortant des toilettes pour hommes): c'est fou, tu sais les trucs dans lesquels on fait pipi (oui, les pissotières), y en a des hautes pour les adultes, et des basses pour les enfants.

Anne-Gaëlle (noyée dans la piscine à balle): c'est génial. Tu as vu les lumières sur les murs ? On pourra revenir de nuit pour les voir mieux ? Et puis, tu sais, dans les toilettes (décidemment), ils projètent des vidéo de prizee sur le mur

Thomas (qui ne parle pas encore): bahbahbahba.
Okay, surtout, il n'a pas hurlé, ni piétiné. Il s'est promené partout, sans risque de renverser des choses, sans risque de s'empoisonner, sans se voir faire les gros yeux par un serveur exaspéré. Il a exploré tout le batiment de haut en bas, regardé les écrans, glissé dans le tobogan. Etc... En fait, cela m'a rappelé les Etats-Unis. Après la naissance de William, nous avons continué à régulièrement aller au resto, car là-bas, les resto accueillant les familles sont très nombreux. A notre retour en France, nous avons du déchanter, les gamins ne sont pas les bienvenus au restaurant. Reste surtout Mac Donald, Quick, Leon, le 13-15...

Seul point noir: un tuyau fuyait au plafond, dans la zone "jeux consoles". Donc, sous le plafond éventré, deux seaux. Et les consoles retirées pour éviter la noyade je présume. Sinon, un résultat franchement enthousiasmant.

Reste à voir si économiquement le concept est viable. Les prix adultes sont un peu élevés (14 euros pour le plat adulte), mais les prix gamins très doux. On est dans la tranche économique plutôt aisé, sans plus. Le rapport qualité prix me semble excellent. L'emplacement (derrière le Zénith) est porteur (journée pour les enfants, soirée en cybercafé/bar; développement d'une zone bureau proche). Maintenant, il est évident que la plus value sera sur le gain de nouveaux utilisateurs ou sur l'augmentation de visiteurs payants de Prizee.com. Dans cette optique là, l'idée consistant à projeter des démos des jeux Prizee sur les murs me semble complètement gagnante. Pendant que la tête blonde s'éclate dans la piscine à bulle, le parent peut se convaincre de la nature complètement inoffensive et non violente des jeux de Prizee. L'ambiance sécurisée du resto (y compris les chaises hautes rembourées) achevant de convaincre le parent d'avoir affaire à des personnes soucieuses de la qualité du service fourni à un public sensible.

Moi, je dis chapeau