vendredi, novembre 19 2004

Wikipédia et objectifs politiques

Rappelons le, Wikipédia a pour objectif la mise à disposition du savoir humain au plus grand nombre. Ceci est rendu possible grâce à
  • un accès au mieux gratuit (sur internet ou après installation sur un ordinateur), au pire à faible coût (en version CD Rom ou papier)
  • un savoir proposé dans un très grand nombre de langue
  • un savoir qui peut être diffusé et réutilisé par tous grâce à la licence libre
Certes, Wikipédia souhaite rester strictement attachée à un principe de neutralité. Elle ne cherche pas à porter un quelconque jugement sur un positionnement politique, religieux, culturel ou autre. Ses articles cherchent à rapporter toutes les positions sur un sujet (en excluant toutefois les positions anecdotiques, ce qui révèle malgrè tout un jugement partial sur ce qui est "important" et ce qui ne l'est pas). Afin d'éviter toute prise de position, nous recourons avant toute chose à la citation. Nous attribuons les opinions à leurs auteurs, selon le schéma "Dans le journal Tt, au cours d'une interview réalisée le dd/mm/yyy, Mr YY, président de l'organisation Zz, affirme que ....". Bref, nous clamons haut et fort notre souhait d’impartialité.

De là à prétendre que Wikipédia est totalement apolitique, ce serait soit mentir, soit se voiler la face.

Mettre à disposition la connaissance, afin de combattre l’'ignorance, l’'obscurantisme, la superstition, la manipulation, la propagande; donner aux hommes l'’information leur permettant de se forger leur propre opinion, d’'affirmer leurs idées et de prendre des décisions en toute connaissance de cause, est un acte politique.
Dans cet objectif, la devise des Lumières « Aie le courage de te servir de ton propre entendement » reste toujours d'’actualité, et s'’applique à Wikipédia. Cet acte politique, informer, est partagé par beaucoup d'’autres encyclopédies. Wikipédia va cependant plus loin dans la volonté de donner cette information au plus grand nombre par le biais de l’'association du multilinguisme, de la gratuité, et du droit à réutiliser cette information librement, trois principes qui l’'identifient comme unique en son genre.

Cependant, l’'objectif politique de Wikipédia va beaucoup plus loin.
* A travers le système d'édition choisi, le wiki, et une organisation communautaire, nous voulons démontrer qu'il est possible de construire un projet en commun, une tour de babel dont la construction ne s'arrêtera pas pour de simples motifs linguistiques. 
* Nous voulons démontrer qu'il est possible de faire travailler ensemble des milliers de personnes selon un modèle oscillant entre la démocratie participative et le consensus.  
* Nous voulons démontrer que l'enseignement n'est pas uniquement dans les mains des « experts », mais que nous possédons tous des parcelles de connaissance dont nous pouvons faire bénéficier l'humanité. Personne ne sait tout, mais tout le monde sait quelque chose. 
* Nous souhaitons ne pas reposer uniquement et passivement sur les chaines de télévision et radios officielles pour nous nourrir d'information prédigérée. 
* Nous voulons que nos lecteurs apprennent à lire une information de façon critique -
  Nous voulons montrer que nous pouvons devenir des acteurs de notre propre avenir, et non reposer sur les acteurs politiques traditionnels pour décider à notre place. 
* Nous voulons éloigner le spectre de la solitude et de l'’isolement dans nos sociétés industrialisées, et rapprocher des hommes et des femmes que rien ne poussait à se rencontrer, pour collaborer sur un projet pharaonesque. 
* Nous voulons que nos participants apprennent à reconnaître leurs différences et leur désaccords, ne les nient pas, et puissent en discuter ensemble. 
* Nous voulons que nos participants apprennent à mettre entre parenthèses ce qui les séparent pour cultiver ce qui ne les unis. 
* Nous voulons démontrer que la défense d'un système est plus efficace en laissant les portes ouvertes qu'en construisant des murs.
Wikipédia n'est pas seulement destiné à être une source d'information, mais cherche à modifier globalement un système de fonctionnement. Elle reconnait les capacités individuelles, pousse à l'implication personnelle au sein de la dynamique sociale et met en évidence les bénéfices de la coopération. 
Selon Souffron, une véritable encyclopédie ne saurait exister sans un objectif politique, et à ce titre, seul Wikipédia mérite aujourd'hui le nom d'encyclopédie. Je n'irais pas si loin, car toutes les encyclopédies actuelles ont au moins l'objectif politique de triompher de l'ignorance. Mais en effet, seule Wikipédia présente des objectifs véritablement révolutionnaires et c'est bien ce qui fait son charme et son succès. 
Florence Devouard

samedi, novembre 6 2004

Free software et nos développeurs

Opinion de Tim Starling sur le free software Opinion de Jimbo Wales sur l'usage des logiciels libres

vendredi, octobre 22 2004

On Jimbo weblog

People sometimes ask me why I’m so adamant that Wikipedia must always use free software, even when in some cases it might be the case that proprietary software might be more convenient or better suited for some particular need that we have. Jimbo
Opinion (english)

jeudi, octobre 21 2004

L'information et les droits intellectuels entre biens communs et propriété

« Les logiciels libres sont infiniment précieux pour deux raisons. La première raison c’est qu’ils sont le seul bien commun informationnel qui ait atteint sa maturité. Tous les autres se battent encore pour atteindre la masse critique, et pour réussir à bâtir des alliances avec le monde de l’économie physique qui assure la libération de leur potentiel de développement. Les encyclopédies libres comme Wikipedia et les publications scientifiques ouvertes, notamment à travers la Public Library of Science sont en train d’atteindre ce stade. La deuxième raison, c’est que les logiciels libres sont la base technique qui permet à tous les autres biens communs informationnels de fonctionner. »

Cet article de Philippe Aigrain est la transcription d’une intervention dans un débat du Conseil Social de l’Universitat Pompeu Fabra à Barcelone le 30 Mars 2004. Lire l'intervention complète.