mardi, décembre 13 2011

Agence de Relations Publiques Bell Pottinger: tel est pris qui croyait prendre

Bell Pottinger sur BBC Bell Pottinger, la plus importante (en terme de chiffre d’affaire) agence de relations publiques et de marketing britannique vient de se faire prendre le doigt dans la confiture. L’agence éditait les articles Wikipedia de ses clients.

En soit, l’acte n’est bien sûr pas répréhensible. Et ce n’est pas la première fois qu’une société ayant des activités de SEO (Search Engine Optimizer) est active sur Wikipedia. Il n’est pas rare de lire des articles dans la presse à ce sujet ou des blogs de “conseil” à destination des professionnels du référencement. Et toute personne un minimum attentive est capable de repérer leur activité sur Wikipedia (laquelle peut être globalement appropriée).

Les errances de Bell Pottinger sur Wikipedia

Ce qui pose problème dans le cas présent est la façon dont la démarche était appliquée. La société Bell Pottinger a suivi des pratiques non compatibles avec les règles éditoriales et sociales de la communauté wikipédienne, pratiques qui soulèvent de nombreuses questions quant au positionnement éthique de l’agence.

Bell Pottinger sur WikipediaPremier problème: la société Bell Pottinger pratiquait une activité éditoriale non respectueuse des règles de la communauté. La société Bell Pottinger a modifié ou créé des centaines d’articles, de façon biaisée, en supprimant des contenus corrects mais embarassants pour ses clients, en ajoutant du contenu incorrect ou excessivement laudateur, en ajoutant du contenu protégé par des droits d’auteurs, ou en créant des articles sur des sociétés dont la notoriété n’est pas suffisante pour qu’elles soient admissibles sur Wikipedia. Parmi les modifications apportées, plusieurs concernent “Chime Communications », la société mère de Bell Pottinger, et Naked Eye Research, dont Bell Pottinger possède 55%.

De nombreuses modifications ont été révertées assez rapidemment, mais certaines sont effectivement passées à travers les mailles du filet. La communauté a ouvert une page afin de lister toutes les modifications faites par Bell Pottinger, les annuler si nécessaire et tirer les leçons de cette affaire.

Deuxième problème: non contente de manipuler le contenu de la page du groupe Bell Pottinger, la société s’est même payé le luxe de proposer la semi-protection de l’article du groupe pour s’assurer de la préservation des modifications qu’elle avait apportées

Indefinite semi-protection:' Numerous biased changes and general vandalism caused by IP's. There are business and political reasons behind a number of edits made by IP's, particularly regarding mentions of the company's founder [Ivor Ichikowitz].[User:Biggleswiki] ([User talk:Biggleswiki]) 13:49, 22 November 2011 (UTC)

Troisième problème: la société Pottinger s’était cachée pour modifier les articles derrière plusieurs pseudonymes. 11 d’entre eux ont pour l’instant pu être identifiés. Cette pratique, appelée “sock pupetting” en anglais et usage de “faux nez” en français est interdite sur Wikipedia (une tolérance est admise tant que les comptes n’ont aucune interaction entre eux, sur des articles, dans des pages de discussion ou de vote).

Enfin, quatrième problème: la société Bell Pottinger avançait de façon cachée, sans avoir signalé la possibilité d’existence d’un conflit d’intérêt dans sa participation. Bien que ceci ne soit pas formellement obligatoire (et que malheureusement ceci ne soit que rarement fait), signaler l’existence de conflit d’intérêt potentiel est une pratique appréciée par la communauté. Dans le cas présent, non seulement les COI n’étaient pas déclarés, mais en prime, les “puppets” s’étaient inventés une personnalité fantaisiste.

Ainsi, comme le souligne un article de presse, un des comptes, ‘Biggleswiki’, indiquait-il une série de détails personnels sur sa page utilisateur. Son nom (David Biggles), ses dates et lieu de naissance, son statut professionnel actuel, des préférences en terme de voyages et son goût pour l’art, la photographie etc. Aucun Biggles n’a pu être identifié par les informations fournies. Un autre compte, ‘Diginerd84’ affirmait avoir 50 ans, être retraité, avoir 2 enfants, être fan de voitures anciennes et actuellement propriétaire d’une Rolls-Royce Phantom II de 1929.... Ces affirmations amèneront Jimmy Wales, fondateur de Wikipedia à déclarer à la BBC:

I will personally buy a full tank of petrol for Mr Draper’s 1929 Rolls-Royce Phantom II if he exists at all.

Quelques pratiques à garder à l'esprit quand on est une entreprise

Il se trouve que depuis maintenant 4 ans, je propose des sessions de formation au sein d’entreprises ou autres organisations professionnelles pour les aider à comprendre comment fonctionne Wikipedia et leur éviter d’adopter de mauvaises pratiques, souvent sans même s’en rendre compte. Depuis peu, j’accompagne même une grande entreprise (la société Danone) à modifier un certain nombre d’articles les concernant.

Les règles de base que je leur prodigue sont:

  1. un compte = une personne
  2. une personne = un compte
  3. transparence totale (affichage de l’appartenance à l’organisation ou mention des conflits d’intérêts quand ils existent)
  4. lecture et respect des règles éditoriales et sociales
  5. humilité et écoute des conseils des membres de la communauté

Bref. Bell Pottinger : tout faux.

Bell Pottinger : un ensemble de pratiques qui ont abouti à un GROS scandale.

En interne, rien de vraiment nouveau. Ce n’est ni la première fois, ni la dernière, que nous sommes confrontés à une situation de ce genre. Les pratiques de manipulation légères et discrètes existent et sont malheureusement plus difficiles à repérer.
Dans le cas présent, certaines modifications étant extrêmement grossières, une investigation a été lancée en interne pour tenter de recouper les informations à notre disposition. L’investigation a été assez rapide, Bell Pottinger n’ayant pas tenté d’anonymiser son adresse IP (une technique que beaucoup de sociétés de marketing, y compris en France, utilisent en ne faisant les modifications pour leurs clients que depuis des lieux publics, comme parcs, musées, stations services etc.).
Finalement, le pot au rose a été mis en évidence par un wikipédien Tim Ireland. Tim a alors écrit à la société Bell Pottinger et a publié ses découvertes sur son blog le 07 décembre.
Les premières demandes d’interview par la presse sont arrivées le 08 décembre et ont été prises en charge par nos correspondants habituels en Grande Bretagne. Au cours des jours qui ont suivi, les articles à ce sujet ont explosés, donnant une visibilité à la société Bell Pottinger tout à fait imprévue. Bell Pottinger a admis être l’auteur de ses modifications mais considère qu’aucune d'entre elles n’étaient illégales. A l’exception des articles créés à partir de contenus protégés par les droits d’auteur, Bell Pottinger a effectivement raison. Les modifications apportées n’étaient à priori pas illégales. Elles n’étaient que honteuses.

En revanche, elles soulignent la fragilité de Wikipedia face à de telles pratiques. Fragilité heureusement compensée par la bonne volonté, la réactivité et la capacité à se remettre en cause de la communauté.

Un autre point mentionné par exemple dans cet article de la BBC souligne les dérives des SEO. Leur rôle était auparavant de s’assurer qu’une marque était visible dans les moteurs de recherche. Des pratiques plus douteuses se mettent en place, comme l’astroturfing, qui consiste à « faire apparaitre des histoires positives » et des commentaires favorables sur un client ou un produit, en donnant l’impression que cela vient de clients ou d’individus alors que tout est en fait le résultat d’une campagne soigneusement et entièrement orchestrée par une boite de com’.

Sans compter que les clients en question ne sont pas forcément contents de faire l'honneur de la presse non plus....

Bell Pottinger sur The Independant

Au final, un bon gros buzz négatif pour la Bell Pottinger, qui a cependant la satisfaction de voir sa visibilité boostée dans les moteurs de recherche.

Google Trends sur Bell PottingerBell-Pottinger.jpg

vendredi, juillet 29 2011

Wikimedia Foundation, Wikimedia Chapters, Fundraising ... giving less to get more

In a blog post entitled Fundraising, chapters, and movement priorities, Stu West, Vice Chair and Treasurer of the Wikimedia Foundation, raised a number of interesting questions yesterday regarding the fundraising model currently followed by the Wikimedia organizations and its future in terms of effectiveness, accountability and funds sharing. His main questions are:

* Is it right that 50% of rich country donations stay in those rich countries?

* How do we establish solid movement-wide financial controls to protect donor funds? How do we ensure transparency of the use of those funds?

* Who is ultimately responsible for stewarding donors’ contributions?

* How do we address the above questions while maintaining the decentralization that has made our movement so great?

Thank you Stu for asking these tough questions.

Until now, the post has collected 3 responses. One answer is made in an excellent blog post entitled Subsidiarity as a fundamental principle by Sebastien Moleski, Chair of Wikimedia Deutschland. Another answer, Chapters, fundraising, and “the movement”, is made by Phoebe Ayer, board member of Wikimedia foundation (upon the suggestions of the Wikimedia chapters). And the last comment is from Brad Patrick, former CEO and legal advisor of Wikimedia Foundation.

Stu: Is it right that 50% of rich country donations stay in those rich countries?

As both Phoebe and Seb pointed out, this question is unfortunately misleading. These 50% come totally out the blue and there is currently no way to "guess" which percentage of the money collected in rich-countries is actually spent in rich-countries.

The known figures are :

1) total money collected by Wikimedia Foundation AND the countries this money come from. For the sake on comparison, from November 2010 to January 2011 included, WMF collected 67% from US citizens, 6% from Canada, 3% from Japan, 2% from Spain and 1% from India (other countries made less). The amount collected in the USA in those three months was over $10 millions for a total countrywide of $14.8 millions.

2) the money collected by chapters in their own countries; During the last fundraiser, this amount was 15% ($4.3 millions) of the grand total of "Wikimedia Foundation + Wikimedia Chapters participating to the fundraiser"

3) 50% of the money collected during the last fundraiser by the chapters are (or should be) transferred to the Wikimedia Foundation

The unknow or poorly estimated figures are :

1) an estimate of which chapters can be considered from rich-countries and which can be considered from non-rich countries. I will let you work on this one, there already was a long troll on internal lists over whether a nation was rich or non-rich and as to how it should then be called. Let's agree nevertheless than the highest majority of chapters participating in the last fundraising drive can probably be considered located in "rich-countries": Australia, Austria, France, Hungary, Germany, Israel, Italy, Netherlands, Russia, Sweden, Switzerland, UK.

2) the percentage of money collected in all these organizations and currently staying (being spent) in the country. Even though some chapters fund other "non-rich" chapters, even though the WMF is starting efforts in India, likelihood that money is deliberately spent in "less-rich" countries is very low. As Seb pointed out, WMF annual plan clearly shows that most of WMF expenses are actually made in the USA (technical hosting facilities, salaries, rent etc.). Actually, WMF requests from most new non-US staff to quit their country and move to the USA, which is understandable from a management perspective, but does not participate in the wealth of the countries drained from their valuable human ressources.

3) There is no evidence that transferring the money collected by chapters to Wikimedia Foundation will lead to it being spent in "poor countries" rather than "rich countries". It may or it may not.

No current plan, whether WMF or chapter currently outlines a programme where less than 50% of the budget ought to be spent in rich-countries. I certainly have no opposition for programs to be developed in the Global South and I certainly hope that Wikimedia France will support activities and new born chapters in French-speaking Africa in the near future.

Besides, most of the money currently collected is spent, not to benefit the local population but a project which is by essence worldwide. For example, when Wikimedia France makes a partnership with the Chateau de Versailles, some money is spent on the way on the french territory, but it certainly does not only benefit French citizens, but all those being able to access the wonderful content produced.

Most of the really big and useful projects are driven by the community of volunteers, with appreciated support from staff. But requiring that money be spent in places where there is little community will mean more need to involve staff, more money spent, and more controls to set up.

In short, I read behind this question some of this frequently observed american righteousness which would call for an equality on the paper even though it is not practical. It is interesting to read in both Stu and Seb posts the alternative about how to spend the donors money : should be done primarily according to efficiency and cold logic, or should it massively take into account PR and feelings of what is "right" or "wrong".

My own question would rather be.... to which point Wikimedia organizations should be proactive in making things happen ? Should/could they be leading forces in organizing events, setting up partnerships, seeding communities in the Global South, promoting the benefits of women participation, lobbying governements etc. Or should/could they just be supporting ressources for the community of volunteers ?

Stu: How do we establish solid movement-wide financial controls to protect donor funds? There are real risks of something bad happening (most likely inadvertent) with so much money flowing around orgs that don’t have good uses established for their funds.

I totally share Stu position on this matter and feel equally concerned by this topic. And completely agree with Seb that the responsibility rest in all of us whilst the Wikimedia Foundation has been the only one forcing chapters to follow stricter requirements thanks to the fundraising agreements. His position requiring that we "set of global minimum standards and a solid and independent reporting/enforcement structure" is completely along the line of what Thierry Coudray (Wikimedia France Treasurer) and I proposed during the last Wikimedia chapter meeting.

Stu: Who is ultimately responsible for stewarding donors’ contributions?

It is a multiple level responsibility. Each chapter holds a good part of the responsibility. And Wikimedia Foundation another part. Note that whilst WMF feels partly helpless and worried by its poor ability to control financial and reputation risks, Chapters feel equally helpless and worried by their poor ability to control the activity of WMF. The Audit Committee being a Wikimedia Foundation legal structure and chapters being independant legal entities, the Audit Committee should have no oversight authority over the chapters. Once again, what is needed is an independant auditing structure.

Brad: I am representative of the view (perhaps the most demanding view) of the chapters “earning” their way forward.

Totally agree with you that the chapters should be earning their way forward. You and I travelled on this way a few years back when respectively staff and board member of WMF, and God knows it has been a hard way ! Wikimedia Foundation is sometimes a little too tough with chapters which are not moving forward fast enough and professionally enough to their taste and I sometimes feel it is forgetting the past a little bit too quickly (WMF went through rough roads as well), but this is required. I would only hope that WMF would remember that money is required to grow up, good staff is needed to set up all those (quite boring) financial, accounting, legal procedures and controls. And with limited money, a chapter can not hire good staff. The new fundraising agreement can end up in the WMF controlling the speed of growth of chapters through the limitation of their fundraising ability. I hope WMF will not abuse this feature and limit maturing whilst at the same time requesting it. There is a fine balance here.

Brad:You can’t just hand over the money and wish the chapters good luck. And you can’t rule the world from San Francisco, either. I strongly recommend sticking to first principles, doing things openly, transparently, and with community input, and keeping ultimate responsibility (as it must be) with the Board.

WMF does not *hand over* the money to Chapters. They must sweat to earn that money. They must set up collecting websites, sound banking systems, accounting procedures, private donors data management, provide fiscal receipts, translate WMF messages, craft PR content, get independantly audited, transfer money internationally and so on. It is not just HANDING OVER money. Actually, with less means, most chapters do more than WMF when it was at the same stage of development. For equivalent collected money, most chapters do that with volunteers when WMF already had staff to help. The difference is that WMF kept all the money collected whilst chapters have to hand over 50% of it to WMF. I recognize the efforts of all, but please give credit when credit is due.

My point is not irrelevant. One path the Wikimedia mouvement could travel on would be to let Wikimedia Foundation do all the collecting work. There would be disadvantages in this that WMF would not be able to provide fiscal receipts in most countries and would not be able to cultivate donors in all countries as Chapters can do. It will also have to deal with international communication all by itself. Chance is that far less money would be collected reference needed. However, Wikimedia Foundation would get rid of all these painful points related to transparency, accountability, control, or money share. Stu's post would be largely moot. In this case, the solution would be that Chapters would annually apply to a grant to Wikimedia Foundation and would in effect be *handed out* their annual revenue by the Wikimedia Foundation with limited work to provide except good grand requests and reports.

Until now, this is actually how "non-rich" chapters survive.

Thank you Stu for raising these very difficult questions. I do not expect the situation will be fixed anytime soon, but we could already work on shared procedures and controls as well as on an independant auditing organization.

mercredi, février 9 2011

Wikipedia, les femmes et la philosophie du non-agir

J'ai toujours connu Wikipedia avec un déficit de femmes. Et alors ???

Sans qu'il soit nécessaire de s'appuyer sur des études complexes, le faible pourcentage de femmes éditrices du projet Wikipedia est une évidence pour tous les participants. J'ai souvenir d'avoir été la seule femme participante à la version francophone pendant de longs mois en 2002. A l'époque, je me souviens avoir regretté cette situation et avoir tenté de recruter d'avantage de femmes avec les moyens du bord. En l'occurence, en passant par la rédaction d'articles sur des thématiques intéressant souvent les femmes (recettes de cuisine ou articles sur le jardinage en particulier - comme mon stub/bouchon sur l'humus ou celui sur le slow food, lol) puis direction forums spécialisés sur lequel je postais avantageusement des liens menant aux articles en question (forums de jardinage, blogs de cuisine, doctissimo etc.). Je me suis faite bloquer comme spammeuse à plusieurs reprises :)

Wikiwomen by DungodungPlus tard, j'ai continué à évoquer le manque de femmes de ci de là, comme par exemple lors de cette interview par l'ADA (association travaillant à l'époque sur la promotion des métiers de l'informatique auprès des femmes). Je me suis aussi amusée à créer cette page listant les wikiwomen sur meta. Ultérieurement, la liste wikichix a été créée pour évoquer le déficit de femmes au sein des projets Wikimedia et surtout servir d'exécutoire à celles victimes de harcèlement. Cette liste, réservée aux femmes, a soulevé l'ire des participants hommes :) (ahah, discrimination positive :)). Plusieurs années après sa création, l'activité de cette liste demeure très faible, mais chaque année, les femmes participantes à Wikimania se retrouvent pour un déjeuner et une brève discussion "entre nanas" (voir ci contre, le Wikichix meeting at Wikimania, Taïwan en 2007).



L'enquête UNU Merit de 2007-2008

Depuis une quinzaine de jours cependant, la situation des femmes sur Wikipedia est largement mentionné dans la presse.

NetExploratrices 2011 Au départ de cette furie journalistique, un article de Noam Cohen du New York Times. Noam est un "habitué" de Wikipedia, un journaliste qui nous suit depuis des années, qui a pris soin d'interviewer de nombreuses personnes, qui se rend aux conférences Wikimania. Bref, un bon journaliste qui connait bien son métier. Article de bonne qualité, bien fouillé. Je n'ai juste pas très bien compris comment il arrivait à un chiffre de participation des femmes de 13% alors que la principale étude menée (en 2007) sur le sujet reporte un taux de participation des femmes à Wikipedia de 25%. Mais bref, de toutes façons, le chiffre est faible. Depuis, le sujet a été pris et repris sur de nombreux blogs et dans pas mal d'articles de presse. La semaine dernière, j'ai aussi participé à un panel sur le sujet lors de NetExplorateur 2011, sur le thème "Wikipedia 10 ans après : regards de femmes sur cette révolution du savoir" aux côtés d'Isabelle Juppé, de Catherine Morin-Desailly, de Natacha Quester-Séméon et d'Agnès Touraine. (Source de la photo)

J'ai tout de même envie de revenir un peu sur cette fameuse enquête de 2007 et sur ses implications.

Contributors Wikipedia

En 2007-2008, une grosse enquête a été mise en place par l'UNU Merit (elle est à présent accessible sur un site web dédié) pour essayer de mieux connaître les participants à Wikipedia, pour la plupart anonymes. Cette enquête a été largement traduite pour drainer un maximum de participation transculturelle et a réunie plus de 170 000 réponses. Deux biais aux résultats cependant:

  1. la participation est basée sur le volontariat (on peut toujours faire l'hypothèse que certaines classes d'age répondent plus volontier aux enquêtes; on peut aussi faire l'hypothèse que les femmes sont plus timides... ou au contraire plus motivées pour participer à de telles enquêtes).
  2. la participation réunit à la fois des participants, des ex-participants et de purs consommateurs (lecteurs non participants). Certes, certaines analyses font la différence entre les contributeurs et les non contributeurs, mais pas toutes.

Contributors Wikipedia

Assez bizarrement, les documents de résultats ne mentionnent pas la date de l'étude (ce qui est tout de même ennuyeux). Mais de souvenir, l'enquête a été réalisée soit fin 2007 soit début 2008 et des résultats préliminaires ont été présentés à Wikimania à Alexandrie en 2008. Les résultats détaillés ont cependant été finalisés courant 2010.

Une partie des résultats analyse plus précisément les paramètres "age" et "genre" des participants (voir résultats partiels de l'enquête UNU Merit ici).

Les résultats sont particulièrement édifiants.

Première constatation, 75% des participants à Wikipedia ont moins de 30 ans.... il est assez logique de voir que l'adulte vers 30-40 est trop occupé irl par sa vie professionnelle et/ou sa vie familiale pour vraiment pouvoir s'investir dans le projet d'encyclopédie libre. En revanche, on pourrait espérer une plus grande participation de la part des jeunes retraités.



Contributors Wikipedia Contributors Wikipedia


Deuxième constatation, les femmes représentent en moyenne 25% des contributeurs.

Oui, nous voyons fleurir sur Internet une autre valeur, celle de 15%. Le problème est que je n'ai pas pu identifier de source pour ses 15%.


Depuis, de nombreux blogs et articles de presse évoquent la situation.

Voir par exemple:

Et surtout, si vous êtes contributeur, participez à la nouvelle enquête réalisée en France par Marsouin.



















La philosophie du non-agir chez les wikipédiens

En lisant la presse et divers blogs, j'ai été frappée par le nombre de personnes (extérieures à Wikipedia) se demandant si nous allions recruter plus de femmes pour contribuer. Il faut dire, comble de malchance, que Sue Gardner a indiqué que son objectif était d'atteindre 25% de contributions des femmes d'ici quelques années. Je suis ravie de connaître les objectifs de Sue, mais la participation à Wikipedia étant libre et bénévole, la Wikimedia Foundation peut se fixer tous les objectifs qu'elle voudra, elle ne pourra pas faire beaucoup plus que promouvoir les projets auprès de la gent féminine. D'avance, je prévois que l'efficacité des mesures envisagées sera limitée.

Si nous sommes nombreux à espérer de l'efficacité en terme de participation des femmes.... la différence réside cependant dans la voie à emprunter. On a vu fleurir des initiatives imposant des quotas (genre taux de participation dans les conseils d'administration) ou des financements (genre financements de projets de création d'entreprise portés par les femmes). Point de cela sur Wikipedia.

J'ai lu récemment un petit opuscule sur les différences de perception de l'efficacité entre pensée "européenne" et pensée "chinoise".

La pensée dite européenne (inspirée des grecs anciens) a les yeux fixés sur un modèle, l'extériorité idéale à transposer dans la réalité. Par exemple, l'égalité homme-femme établissant comme normalité une participation 50%-50%. Le schéma de pensée raisonne sur trois éléments, le but, l'idéal et la volonté.
L'efficacité est conçue comme la réalisation d'un but, qui est modélisé et vu comme idéal, et que nous pouvons atteindre par la seule force de la volonté. Il n'y a alors que deux attitudes possibles: celle qui consiste à agir et celle dans laquelle le sujet subit. "Agir", c'est le désormais célèbre "yes we can". Pour favoriser l'évolution vers le but, on va utiliser l'occasion. C'est la coïncidence de l'action et du "bon moment".

Par exemple, en surfant sur les résultats de l'étude UNU Merit et sur la presse assez unanime ("il n'y a pas assez de femmes, il faut faire quelque chose !!!!"), l'occasion faisant le larron, la Wikimedia Foundation en profite pour pousser le sujet notre objectif: 25% de participation !. Et d'en profiter pour blogguer sur le sujet et pousser à la création d'une liste de discussion dédiée au sujet, GenderGap et à de pages dédiées au "gendergap" sur meta.

Paradoxalement, ce n'est pas vraiment comme cela que marche Wikipedia.

Nous aurions en fait plus tendance à fonctionner selon un mode de pensée dite chinoise. Le résultat n'est plus l'aboutissement d'actions, mais plutôt l'étape ultime de maturation d'un processus de transformation. On épouse les circonstances plutôt que de les modéliser ou les imposer d'avance. On laisse au temps le soin de faire aboutir la transformation et surtout, on évite d'imposer des actions qui pourraient troubler la cohérence et l'équilibre des choses. En substance: Wikipedia, ça marche comme ça, on ne va surtout prendre le risque de faire mettre en oscillations trop violentes un système qui .... est en équilibre depuis 10 ans, même s'il n'est pas parfait. L'occasion de la transformation n'est plus le résultat d'une action délibérée comme dans le cadre de la pensée "européenne", mais plutôt une attente et une lente maturation de la situation. C'est ainsi que de nombreuses décisions sont prises sur Wikipedia. Il est parfois nécessaire de voir des semaines, voire des années s'écouler avant qu'une décision soit prise, en douceur, lorsqu'enfin tous les les participants (ou presque) ont eu le temps de s'imprégner du problème, de le retourner dans tous les sens, d'envisager toutes les options, de mesurer les conséquences de chacune, d'estimer la difficulté de mise en place et finalement, individuellement et collectivement d'évoluer vers une résolution efficace. Cela parait à nos yeux d'européens totalement cocasse et inefficace. Ne serait-il pas plus simple et plus rapide de nommer un comité qui aurait autorité pour prendre des décisions ? Et bien non. La démarche reposera plutôt sur un dispositif instituant des systèmes de reconnaissance, de récompenses et de punition ainsi que des procédures de responsabilisation collective de façon à laisser les individualités s'épanouir dans un ordre social co-construit.

Un exemple typique est pour moi le changement global de licence du projet, adoptée vers 2008. La communauté wikipédienne a collectivement choisi de changer la licence de publication de son contenu, depuis la licence GFDL jusqu'à la licence CC BY SA. Ce changement de licence aurait pu être imposé par la Wikimedia Foundation, avec une procédure sur quelques semaines, avec sans doutes pour conséquences de nombreux grognements. Mais ce n'est pas ainsi que les choses se sont passées. Ce n'est qu'après de nombreuses discussions, des propositions, de l'attente, et finalement une sorte de référendum lorsqu'il est apparu que le sujet était mûr, que la décision de passer de la GFDL à la licence CC BY SA a été prise.

En fait, un peu à l'image du taoïsme, les wikipédiens pratiquent largement le "non-agir". Cette pratique du "non-agir" ne veut pas dire "être passif" mais plutôt adopter une attitude de "laisser faire" lorsque les choses sont perçues comme allant généralement dans le bon sens, influencer (ou manipuler) en douceur les choses, concevoir une stratégie permettant de distinguer le facile du difficile et finalement adopter la voie facile au bon moment . On ne raisonne plus en terme d'action, mais en terme de réaction. Le processus aboutit naturellement.

Bref, tout cela pour dire que... plus de femmes sur Wikipedia... serait bien sympathique. En parler... ne peut être que bénéfique. Mais en dépit de tout le buzz autour du sujet, il est surtout urgent de ne rien faire et de laisser voir venir.

jeudi, février 3 2011

Les 10 ans de Wikipedia

WP 10 5Il y a 15 jours, Wikipedia a fêté ses 10 ans.

Cela a bien sûr donné naissance à toute une collection d'articles de presse, très généralement positifs, ainsi qu'à de nombreux évènements à travers le monde. Au niveau de la France, on ne peut pas vraiment dire qu'un évènement particulier ait été organisé, c'est assez dommage. La communauté ne semble pas eu envie de faire quelque chose de vraiment spécifique. L'association est un peu épuisée du colloque GLAM de décembre 2010 donc s'est contentée plus ou moins au dernier moment d'organiser une petite chouille à Toulouse ainsi qu'une interview rigolote des plus anciens participants francophones, les dinosaures (dont je fais partie).

De mon côté, je suis restée chez moi et je me suis contentée de prendre un moment pour repenser aux 9 dernières années (Wikipedia a 10 ans, mais j'y participe justement depuis 9 ans puisque ma première modification doit dater de janvier ou février 2002). Y repenser m'a donné en fait un sacré coup de bourdon.

Ci dessous quelques photos qui m'ont fait plaisir :

Press

Cette photo est apparu dans "Philosophie Magazine n°9" en 2007. Malheureusement, à l'époque, je n'ai pas récupéré le magazine. Il est à l'origine d'une des deux ou trois séances de photos qui m'ont le plus marquée au cours de ses 9 années. Pour le magazine, un photographe avait passé toute l'après-midi avec moi. Pour des raisons assez inexplicables (ah ces artistes), il voulait prendre plusieurs contributeurs avec un globe terrestre et une souris à la main. Avec mise en mouvement. Je me suis retrouvée comme une andouille, en hiver, à sauter sur place dans les endroits les plus improbables, devant des passants morts de rire. Au final, c'est la photo prise au tout début de l'après-midi, devant une des statues du Jardin Lecoq à Clermont-Fd qui a été conservée.

Visiblement, la séance a aussi frappé Jean-Noël Lafargue, qui l'a reprise ce mois-ci dans un article qu'il a consacré aux 10 ans de Wikipedia. Pour mon plus grand amusement et mon plus grand plaisir.

Quelques photos de gateaux d'anniversaire....

WP 10 3
Wikitarta para o evento de Wikipedia 10 anos celebrado en Culleredo o 15-01-2011 by Elisardojm. cc by sa 3.0

WP 10 4
Fotos da Festa de 10 anos da Wikipédia em Lisboa by Nuno Tavares e Susana Morais. cc by sa 3.0

WP 10 1
Wiki-X: 10 years of Wikipedia Birthday Party, Chittagong, Bangladesh. By Banakusum Barua. GFDL

WP 10 2
Wikipedia 10 Celebrations- Kannur- Happy Birthday Wikipedia Cake, by Anoopan. cc by sa 3.0

lundi, novembre 22 2010

Le projet Sankore d'Education Numérique pour tous en Afrique et libération du logiciel UNIBOARD pour tableaux blancs interactifs

Il y a quelques jours, je me suis rendue aux 1ères Rencontres Sankoré du Logiciel Libre Educatif.

Le programme Sankoré d’éducation numérique pour tous en Afrique s’inscrit dans la contribution française au partenariat franco-britannique destiné à atteindre les objectifs du Millenium en matière d’éducation sur le continent africain.

Ensemble nous entendons construire un nouveau partenariat pour scolariser 16 millions d’enfants en Afrique d’ici 2010 et tous les enfants d’ici 2015. Le Royaume-Uni et la France contribueront chacun à la scolarisation de 8 millions d’enfants d’ici 2010. - Nicolas Sarkozy, Gordon Brown ; Déclaration sommet franco-britannique - 27 Mars 2008.

Le président de la République française a confié à Mr Alain Madelin la mise en oeuvre des objectifs de cette déclaration. Pour atteindre les objectifs de cette mission et pour répondre aux défis de l’éducation de masse en Afrique, l’utilisation de moyens modernes de l’éducation numérique est indispensable. A cette fin, la France a créé une Délégation Interministérielle pour l’Education Numérique confiée au Professeur Albert-Claude Benhamou.

Le projet Sankoré veut contribuer au partage des bénéfices de la révolution de l'éducation numérique éducative, en accompagnant le développement de l’éducation numérique dans chacun des pays africains. Ses moyens:

  • un programme de diffusion massive de tableaux blancs interactifs en Afrique (Le kit comprenant un ordinateur pour l'enseignant et un tableau blanc)
  • la mise en place d'un portail de ressources pédagogiques (dont certaines pourraient être sous licence libre)
  • la mise en place de coopératives d'enseignants (au sens large); organisées par thématiques ou par pays. Les coopératives recevront des ressources pour aider à leur développement et fonctionnement
  • une plateforme de co-création de contenu par les enseignants
  • divers modèles de motivation pour les créateurs de contenu (cadeaux, palmes etc.)
  • une enveloppe budgétaire et une certaine liberté pour l'utiliser

Première constatation, visiblement, la France est en retard dans ses promesses. Le projet doit être officiellement lancé le 24 novembre lors du Salon de l'Éducation. Au moment de la réunion, si les idées étaient là, il manquait encore énormément d'étapes à franchir avant d'avoir un projet pleinement opérationnel. La réunion en question aurait du avoir lieu il y a des mois. La technique consistant à faire appel aux organisations du libre pour espérer que le travail soit réalisé sous 15 jours me semble assez peu convaincante...

L'essentiel du projet sera conçu pour fonctionner hors-ligne. Nous leur avons donc suggéré de se mettre en relation avec les distributions offline de Wikipedia afin d'envisager la présence du contenu des projets Wikimedia sur la plateforme de ressources. Un projet allant dans ce sens est le projet MoulinWiki, soutenu par l'association malienne Kunnafoni et l'ONG Internews Europe. MoulinWiki fournit une distribution off-line de Wikipedia dans une dizaine de langues différentes. MoulinWiki travaille en collaboration avec le projet Kiwix, un logiciel libre permettant la visualisation et navigation au sein d'une version offline de wikipedia. J'ignore si cette suggestion aboutira quelque part....

Tableau blanc interactifDu côté des bonnes nouvelles, le projet Sankore aboutira à la libération d'un logiciel de gestion de tableau numérique (Uniboard), qui passera sous LGPL le 24 novembre. Ceci devrait permettre de diminuer les coûts du projet Sankore mais surtout aura un impact pour tous les utilisateurs potentiels de tableaux interactifs, encore trop onéreux pour être largement diffusés. Par ailleurs, le projet Sankore apportera une aide au financement de communautés de développeurs pour la plateforme Uniboard. On peut espérer que la plateforme Uniboard, déjà très appréciée par le corps enseignant, évoluera vers une plateforme encore plus fonctionnelle.

Voici quelques liens supplémentaires au sujet des tableaux blancs interactifs

jeudi, mai 27 2010

Publication d'un ouvrage sur le logiciel MediaWiki

Mes clients me demandent souvent de leur indiquer livres, blogs, sites web pouvant leur apporter une meilleure connaissance des logiciels wikis et des principes de fonctionnement des communautés wikis. Voici un livre tout juste sorti des presses, en anglais.

MediaWiki 1.1: Beginner's Guide Summary:

  • Ecrit par Jeff Orloff
  • Number Of Pages: 356
  • Publication Date: 2010-04-10
  • ISBN-10 / ASIN: 1847196047
  • ISBN-13 / EAN: 9781847196040

Le logo de MediawikiPour rappel, Mediawiki est un moteur de wiki open source. Il est développé par une communauté très active, et est utilisé par de très nombreux sites wikis très populaires, parmi lesquels Wikipedia. Ecrit en PHP, il présente de nombreuses fonctionnalités qui permettent son utilisation dans de multiples circonstances: wikis publics, wikis privés. Il est particulièrement bien adapté pour les usages "construction et gestion de grosses bases de connaissances".

Le livre s'adresse surtout aux futurs administrateurs du site wiki (web designer, administrateur système, programmeur, éventuellement community manager).

Voir http://ebook30.com/internet/internet/211164/mediawiki-1.1-beginner039s-guide.html

PS: pour ceux qui remarqueraient la ressemblance entre mon logo et le logo de Mediawiki... oui, ce n'est pas fortuit. Je suis co-auteur de ce logo avec Erik Moeller (j'ai fourni la fleur) et nous avons tous deux choisi de mettre ce logo dans le domaine public (étonnant pour un logo, hein?)

dimanche, mai 2 2010

Réhabiliter les "délinquants" numériques

Je suis peut être un peu provocatrice avec ce titre mais j'observe qu'on a vite fait de traiter de "délinquant" ou de "vandale" un internaute un peu "noob" (un nouvel arrivant sur la toile), pas encore au fait des pratiques acceptables et des pratiques inacceptables.

Please bite the newbie

J'ai été assez surprise il y a quelques semaines, de recevoir un courriel de la part d'un de mes cousins, B.
(je n'indique que l'initiale non pas pour conserver son anonymat, mais pour éviter la mémoire de Google).

B. approche de la cinquantaine. Il a un long passé dans la haute finance. Une formation initiale à l'ESCP Europe. Des années d'expérience chez diverses grandes institutions de la finance. A la fin des années 90, il a aussi tenté l'aventure de la création d'entreprise (sans succès malheureusement). Il travaille aujourd'hui comme consultant pour une grande banque et est spécialisé dans les fameuses "subprimes". En bref.... un sénior, un spécialiste dans un secteur de niche, détentaire de savoirs qui ne courent pas les rues.

Pour tout wikipédien digne de ce nom, c'est un éditeur potentiel à chouchouter....

Tout début 2010, B. décide de faire ses débuts sur Wikipedia. C'est un utilisateur convaincu et il perçoit que ses connaissances propres peuvent apporter un plus à l'encyclopédie écrite par les internautes. Il faut dire que la section "finances" est tout de même assez mal lotie.

Bref, B. choisit un sujet qu'il connait bien, et crée un article sur une des sociétés dans lesquelles il a travaillé dans le passé, la société E. La société E. est un éditeur spécialisé dans les progiciels pour salles de marché; elle fusionne avec une autre société il y a quelques années, et les logiciels qu'elle maintenait et développait sont repris dans le cadre d'une nouvelle société née de la fusion. Au moment de sa fermeture, la société E. emploi tout de même 400 personnes.

B. se lance donc dans l'aventure wikipédienne. Il créé la page sur la société E. de façon anonyme (sous adresse IP) dans un premier temps. De son propre aveu, la première version de l'article est assez médiocre (pas de problème de neutralité majeur, mais une mise à page minimaliste, une approche assez historique - logique puisque la société a disparu, et bien sûr pas de sources). En toute honnêteté, pour avoir vu la création de très nombreux nouveaux articles, l'article a ses débuts est tout de même de bien meilleure qualité que la moyenne.

13 minutes après la création de l'article sur la société E., ce dernier est blanchi (motif: contenu promotionnel; assez amusant lorsque l'on songe que la société a disparu en 2002)

Wiki VampiresB. crée alors un compte utilisateur et restaure l'article, avec le sentiment d'avoir fait une erreur de manip en perdant le contenu de l'article. A partir de là, tout s'enchaine. L'éditeur ayant blanchi l'article appose alors un bandeau "page à supprimer" (2 minutes après la restauration) que B. retire en ne comprenant pas d'où il vient, et ce à plusieurs reprises. B. reçoit alors un message sur sa page utilisateur, lui apprenant qu'il est un "vandale averti". Aujourd'hui encore, la page de discussion de B. ne contient essentiellement que le texte "standard"(automatisé) d'accueil des nouveaux, plus les diverses mentions relatives à son "vandalisme".

En visitant la page de proposition à la suppression, B. découvre que l'argument principal avancé est qu'il s'agit d'un article promotionnel, mais aussi que la société (de 400 personnes) n'a aucune notoriété sur Internet.

Une heure après la création de son premier article, B. appose un message sur sa page de discussion (déjà ornée de messages peu chaleureux),

''Aidez-moi
Je ne comprends pas pourquoi remplacer une version d'un texte que j'ai créé moi-même par une version légèrement retouchée me vaut d'être qualifié de vandale. Je n'ai toujours pas compris ce qu'on attendait de moi pour valider cet article.''

__Son appel à l'aide ne recevra aucune réponse... __ A ce stade, l'utilisateur lambda laisserait probablement tomber. Heureusement, B. n'est pas un utilisateur lambda, c'est mon cousin :)
soir là, il m'envoie un email, très sobre:

''Salut Florence et bonne année !

J'ai voulu créer un article mais je ne comprends rien aux messages que je provoque. Je ne sais même pas si j'ai provoqué fortuitement une demande de suppression ou si elle a été demandée par quelqu'un d'autre. Peux-tu m'aider?

Je t'embrasse, B.''

J'ai donc pris un peu de temps pour regarder ce qui s'était passé, lui expliquer sur sa page de discussion, et le conseiller sur la suite des évènements par email.

Deux jours après, B. créé un deuxième article, qui est à nouveau listé sur les pages à supprimer, pour motif "tentative de contournement de la demande de suppression du premier article écrit par cet utilisateur". Dans la plus pure tradition wikipédienne, cela relève de "Assume good faith". Ou plutôt le contraire ?

Finalement, les deux articles ont été conservés.

Mon objectif n'est en aucune façon de porter un jugement sur l'admissibilité ou non de cet article - j'ai la modestie de penser que je n'y connais vraiment rien du tout en logiciels de gestion financière. Je regrette un peu que des personnes ignardes sur ce sujet s'estiment être capables de juger ou non de la notoriété d'un produit ou d'un service spécialisé, mais j'admet le fait que notre modèle éditorial permet difficilement d'éviter ce travers.

En revanche, je suis assez déçue de la façon dont un nouvel arrivant est accueilli, alors que ce nouvel arrivant

  • n'est visiblement pas un chargé de com ayant reçu comme mission de faire la pub de sa société
  • est poli
  • s'exprime en des termes appropriés
  • montre visiblement une expertise sur un sujet assez mal traité sur l'encyclopédie

Conserver mais travailler la NPoV

Honnêtement, je me serais attendue à ce que mon cousin arrête là son expérience de participant à Wikipedia.

Et bien non !

Le week-end dernier, B. est passé déjeuner à la maison. Bien sûr, nous avons évoqué son expérience malheureuse de "vandale averti" (il n'est visiblement pas près d'oublier ce label, même s'il en parle avec un grand sourire paisible). Et à ma grande stupéfaction, B. s'est accroché. En dépit du caractère extrèmement inamical de ses premiers contacts sur le projet, il est devenu un wikipédien ! Il a évoqué avec un peu d'auto-dérision le fait que son premier article était vraiment loin d'être parfait, mais qu'il avait désormais beaucoup appris et travaillait à améliorer le contenu. Très fièrement, il m'a même annoncé qu'il faisait partie du "projet finances".

J'avoue en être restée sidérée. Je suis allée jeter un coup d'oeil sur ses contributions.... Voici la modification qui m'a convaincue :)

# {{Conserver}} mais travailler la NPoV.

Recruter des nouveaux, conserver les anciens, analyser les départs

Au delà de cette expérience vécue, il faut savoir que le taux de nouveaux arrivants sur Wikipedia stagne voire décroit (selon les langues) depuis 2008. Cela a été mentionné à moult reprises, voir par exemple ce blog sur Infodisiac à ce sujet. Plusieurs hypothèses ont été avancées, parmi lesquelles les quatre me semblant les plus solides sont:

  • pour les langues les plus développées, comme la wikipédia en anglais, en allemand ou en français, la difficulté à participer en raison de la quantité et de la qualité de l'information déjà disponible sur Wikipedia;
  • le développement majeur des réseaux sociaux type Facebook depuis début 2008 (j'ai pu observer que les anciens wikipédiens eux-même passent un temps non négligeables sur ces réseaux sociaux, temps qui pourrait être consacré à écrire ou améliorer un article;
  • la difficulté technique à éditer le projet (le logiciel n'étant pas des plus user-friendly)
  • les relations sociales parfois dégradées entre éditeurs (et en particulier un accueil des nouveaux assez peu chaleureux, comme mon cousin a pu en faire les frais)

La Wikimedia Foundation et les associations locales comme Wikimedia France travaillent activement sur le sujet de la stagnation voire la diminution des nouveaux arrivants. Dans cette optique, un sondage a été réalisé auprès de 1200 personnes ayant participé à Wikipedia, puis abandonné, afin d'identifier les raisons de l'abandon.

Les résultats peuvent être trouvés ici

Le fichier attaché à ce blog donne des résultats un peu plus détaillés que ceux sur les pages listées ci-dessus.

samedi, avril 24 2010

mon blog

Après des mois d'absence, dus entre autres à une migration difficile entre deux hébergeurs, j'ai enfin réinstallé dotclear ! Yapuka réussir à réimporter mes anciens billets (ou décider une bonne fois pour toutes d'abandonner et de tourner la page), refaire un blog roll, recréer une apparence.... yeah !