Les Assises du Numérique

Puisqu'elles sont gratuites et ouvertes, je me suis inscrite. Et voilà, je suis dans la salle, en train d'écouter Mr Stener. La majeure partie des places sont occupées (soit 1200 semble t-il). Côté plus: il existe un petit espace en haut à droite, prévu pour les bloggeurs, donc équipé de prises électriques et de codes wifi. Etonnement tout de même... le grand amphi de Dauphine ne devrait il pas être intégralement équippé ? Le nombre d'ordinateurs ouverts est faible, une trentaine peut être... .

Puisqu'elles sont gratuites et ouvertes, je me suis inscrite. Et voilà, je suis dans la salle, en train d'écouter Mr Stener. La majeure partie des places sont occupées (soit 1200 semble t-il). Côté plus: il existe un petit espace en haut à droite, prévu pour les bloggeurs, donc équipé de prises électriques et de codes wifi. Etonnement tout de même... le grand amphi de Dauphine ne devrait il pas être intégralement équippé ? Le nombre d'ordinateurs ouverts est faible, une trentaine peut être... .

J'avoue que le programme n'est pas terriblement excitant. Les thèmes sont plaisants, "les enjeux du très haut débit", "les enjeux de la culture et du loisir numérique", "les TIC, levier de croissance et de compétitivité", "internet 3.0, quels enjeux ?", "les TIC, facteur d'ouverture de la Méditerranée sur l'international", "la modernisation administrative et les TICs: administration électronique", "les TIC pour le développement durable".

Mais le modèle moins convaincant: des successions de panels, constitués de 4 et 8 personnalités du monde institutionnel, politique et de l'entreprise poids lourds (rares exceptions: Tariq Krim). Non pas des débats, mais des présentations traditionnelles (bien que certains ne ratent pas l'opportunité de lancer un coup de griffe de ci de là). Pas de questions à la salle bien sûr. Les interlocuteurs dépassant presque tous leur temps de parole, la pause fut réduite au minimum (donc faibles possibilités d'échanges).

Il ne me semble pas avoir vu de bloggeurs dans le programme, ni mention des nouveaux sites de presse en ligne. Je me trompe peut être...

.... Il me semble que le terme TIC est complètement dépassé et ancre toute la problématique au niveau technologique, en n'évoquant pas la partie plus sociologique du réseau. Un peu triste. Ou faudrait il au moins renommer les TIC, technologies du partage ?

J'ai écouté avec un intérêt décroissant l'atelier sur les enjeux de la culture et du loisir numérique. Las, il ne fut question que de violations des droits d'auteurs, juste rénumération des artistes (plutôt que des distributeurs...) et cybercriminalité.

Bonne surprise: la personnalité lumineuse, amicale et impertinente de Mme Reding, membre de la commission européenne en charge de la société de l'information et des médias du développement de l'économie numérique.

On va oublier l'ouverture très très lourdingue et sans doute incontournable des assises pour passer aller plus loin. Le troisième atelier (levier de croissance et de compétition) se révèle nettement plus intéressant. Charlès (Dassault Systems) partage ses pensées sur la propriété intellectuelle et la virtualisation.

Quelques notes de Tarik.

Ce qui est important, c'est la passion. Un entrepreneur est avant tout quelqu'un qui a une passion, qui croit en un projet, et qui cherche les points d'entrée, et ces points d'entrées sont très nombreux sur internet. Les 5 points de la réussite sont

  • d'y croire
  • l'écosystème (des centaines d'entreprises doivent exister, et seules quelques unes réussiront)
  • avoir l'opportunité de réaliser un projet (grâce aux business angels par exemple)
  • développer et consolider la société
  • passer à la taille supérieure

''Note: le lendemain même des Assises, j'apprend que Tarik quite la direction de Netvibes, pour être remplacé par un américain à San Francisco.'

Hier matin, j'ai partagé un petit déjeuner avec Mr Besson, Isabelle Juppé et diveres femmes actives dans le monde de l'internet. Puis, en soirée, j'ai été enfin visiter la Cantine, où une réunion du comité de parrainage (dont je fais partie) s'est déroulé après une visite de Ms Fillon et Besson. Occasion de rougir à trois reprises, lorsque les deux sus-nommés ont mentionné favorablement Wikipédia :-)

C'est lors de ces deux occasions que j'ai appris la démarche proposée pour ses assises. Avant fin juillet, un wiki ouvert est mis en place pour discuter les 27 pistes de travail identifé. De l'aveu de Mr Besson lui-même, assez nerveux face à une telle d'organisation, il s'agit d'une expérience, dont le succès ou l'échec orientera les choix futurs en terme d'implication de tous les acteurs. L'idée est de donner un bon mois pour critiquer les propositions actuelles, les amender, en ajouter d'autres etc... Idée géniale !!!

Wikimedia France fera bien de venir participer à ce wiki et d'être une force de proposition. Lorsqu'une tribune est proposée, il faut en profiter pour parler, ou ne pas se plaindre de ne jamais être écouté.

Je me précipite pour tester le wiki en question....

Hmmm, premier commentaire sur la charte

je cite Les contenus présents sur le wiki des Assises du Numérique sont publiés sous licence Creative Commons

Okay. Très bien. Mais quelle license exactement ? CC est un terme porte-manteau permettant de faire son choix entre plusieurs licenses diverse, depuis la plus propriétaire et restrictive jusqu'à la license libre. Aie aie aie. Peut être auraient-ils du faire appel aux experts de la production collaborative ;-)

Dès que j'ai trouvé comme ce site peut être édité, je laisserais un commentaire.

Le site wiki des Assises

Commentaires

1. Le dimanche, juin 1 2008, 18:17 par PascalBouche

Pour éditer sur le wiki des assises c'est assez simple :

Sur le wiki : wiki.assisesdunumerique.f...

1. S'enregistrer en haut à droite : "inscription"
wiki.assisesdunumerique.f...
2. Se connecter : "identification" (automatique une fois que l'on s'est inscrit)
3. Comme tout wiki on peut éditer toutes les pages avec le bouton "éditer" en haut à gauche !

Pour info, comme tout wiki, il est possible de revenir en arrière si on pense avoir fait une erreur. Aussi, allez y il n'y a aucun risque si ce n'est d'être "Acteur"

2. Le lundi, juin 2 2008, 00:41 par Anthere

Je n'ai peut être pas assez cherché, mais je n'ai pas trouvé le log des modifications récentes. C'est assez perturbant :-(

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.anthere.org/trackback/262

Fil des commentaires de ce billet