Auvergne: seule région dont la DGF soit en baisse cette année

Hier soir, réunion de travail à la mairie de Malintrat. Parmi l'ordre du jour, protester (on ne parlera pas de pétition dans ce cas là) contre la dotation globale de fonctionnement 2009 de la région Auvergne. Et bien sûr, d'un seul homme, le conseil est d'accord pour protester. Pour ma part, je me suis penchée sur les chiffres.

L'Auvergne est la seule région de France à voir cette année sa DGF diminuer. TOUTES les autres régions de France augmentent, avec des chiffres variant entre 1,68 et 10,59%. J'ai noté quelques chiffres à la volée.

  • Auvergne: - 2,26 %
  • Ile de France: 1,68 %
  • Martinique: 4,54 %
  • Aquitaine: 6,76 %
  • Réunion: 7,44 %
  • Corse: 7,68 %
  • Guyane: 10,59 %

Il n'est aucunement question de critiquer l'augmentation massive des dotations pour les domtom. Par contre, on peut s'interroger sur le fait que cette année, toutes les régions voient leur budget augmenter; sauf l'Auvergne. Il y a quand même de quoi s'étonner. Voire de lancer une protestation officielle.

Il est intéressant de consulter cependant le document http://www.auvergne.org/public/upload/files/Panorama-Region-Auvergne-crise%20economique-financiere.pdf écrit par Jean-Marin Serre en février 2009. L'étude, très complète, souligne que "la région Auvergne apparaît globalement aussi touchée que la moyenne nationale, mais de façon inégale selon les départements et les caractéristiques des structures productives."

On peut retrouver la raison de cette baisse de la DGF sur le site du Senat.

A la question "Mme Michèle André attire l'attention de M. le ministre du budget, des comptes publics et de la fonction publique sur la disparition de la dotation de péréquation que subit la région Auvergne pour la première fois depuis 1992 date de la mise en place de ce dispositif. "

Pour l'essentiel, la réponse est

"...sont bénéficiaires de la dotation de péréquation les régions dont le potentiel fiscal par habitant est inférieur d'au moins 15 % au potentiel fiscal moyen par habitant de l'ensemble des régions. Depuis plusieurs années, la région Auvergne oscille autour du seuil d'éligibilité à la péréquation régionale. En 2008, avec un potentiel fiscal de 92,04 EUR par habitant, la région Auvergne est passée au-delà du seuil d'éligibilité à la péréquation régionale de 91,12 EUR par habitant (correspondant à 85 % du potentiel fiscal moyen de l'ensemble des régions, égal à 107,20 EUR/hab. en 2008)"

En substance, la baisse de la DGF est du à l'augmentation de la richesse de la région (ce qui est plutôt une bonne nouvelle :-)).

En écoutant les ronchonnements des élus, j'ai quand même regardé la colonne "DGF/hab" présente sur le fichier excel en circulation. Résultat

  • Limousin : 159 euros/hb (valeur max)
  • Corse: 116
  • Picardie: 116
  • Auvergne: 107,36
  • Pratiquement toutes les régions: dans les 90
  • Guadeloupe: 37
  • Guyane: 24
  • Martinique: 53
  • Réunion: 35

Donc, on peut toujours ronchonner, mais la décision ne semble pas si choquante que cela sur le papier.

Maintenant, j'aimerais quand même bien savoir s'il existe un rapport entre cette diminution de la DGF et la proposition (apparemment) par le comité Balladur de fusionner la région Rhône-Alpes et la région Auvergne. Les réactions des présidents des régions concernées ne se sont pas faîtes attendre tout comme celle de Brice Hortefeux (NON franc et massif).

J'aime bien à ce sujet le rapport sur le sujet sur Cyberbougnat, qui souligne le fait que l'Auvergne est une des rares régions qui ait dans l'esprit des français une véritable identité culturelle. Inutile, pour faire connaître l'Auvergne de faire un "bienvenu chez les Chtis", ni un WikiPicardia (dont un des objectifs est clairement de créer une identité à une région peu identifiée).

Pour moi qui ait vécu 20 ans en région Rhône-Alpes (région de Grenoble) et maintenant 11 en Auvergne, la réponse intuitive est "fusionner ces deux régions ? Quelle idée saugrenue".

Commentaires

1. Le vendredi, mars 6 2009, 15:04 par Le concombre masqué

"Assurons-nous bien du fait avant de nous inquiéter de la cause" pour citer Fontenelle.

Je veux bien qu'on commente "la proposition par le comité Balladur, publiée hier, de fusionner la région Rhône-Alpes et la région Auvergne", mais encore faudrait-il que le comité Balladur ait proposé de fusionner la région Rhône-Alpes et la région Auvergne, ce qui n'est pas à ma connaissance le cas.

(Si le rapport que je trouve en ligne sur le site de l'Huma www.humanite.fr/IMG/pdf/b... est bien la version définitive, il ne contient qu'une fois le mot "Auvergne" et nullement pour suggérer sa fusion avec une voisine).

2. Le vendredi, mars 6 2009, 17:02 par Anthere

Ach. Je commente la proposition de rapport publié le 25 (ou 26 ? ) février et discuté depuis lors, en long en large et en travers. Encore première page de La Montagne hier. Et la discussion au conseil municipal hier soir, qui clairement ne reflète pas la teneur du rapport finalement publié. Tu as parfaitement raison de souligner mon erreur.

Cela fait trois fois que je relis le doc. Donc, 25 métropoles à compétences générales. Incluant... Lyon, St Etienne, Clermont.
Reste à voir où se couperont les limites de chaque métropole.

3. Le samedi, mars 14 2009, 11:39 par Marc JESTIN

Florence,

1. Regarder en politique nécessite de pouvoir disposer d'un ballon dirigeable et de boussoles : Comme tu le soulignes fort justement, l'Auvergne est une des régions la plus taxante par habitant. Si on rapporte cela au revenu par habitant... ^^
Ajoutons que l'Auvergne s'était faite largement remarquer les années précédentes par sa position dans les plus fortes augmentations.

Comme le disait B. DISRAELI : There are 3 kinds of lies : lies, damned lies and statistics.

2. Le projet des régions n'est pas un projet culturel ou pour faire joli ou pour faire plaisir.
Il s'agit d'un projet économique et organisationnel.

Au plaisir,

Marc

4. Le dimanche, mars 15 2009, 12:29 par Anthere

Une relation soulignait récemment l'explosion massive du nombre de création d'entreprises en Auvergne.
www.localtis.info/servlet...
ou
www.auvergne.fr/economie/...

7,5% d'augmentation, c'est naturellement très bien.

Mais c'est la même chose, la plupart des comptes-rendus ne parlent que l'augmentation en %.
Cela étant, quand l'Auvergne augmente de 7,5%, cela correspond à 340 entreprises. Quand Rhone-Alpes augmente de 1,3% (seulement), cela correspond à 2 589 entreprises en plus.

Voir media.apce.com/file/21/1/...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.anthere.org/trackback/292

Fil des commentaires de ce billet